CORPUS : documents 37 à 50

DOCUMENT 37

TELEGRAMME DE GASTON HENRY-HAYE A ERIC DE BISSCHOP

4 mars 1942

 

Transcription d’un télégramme

 

 

TRANSCRIPTION

 

              (En clair)

 

                                                             Washington, le 4 mars 1942 ;

 

 

 

AGENT CONSULAIRE DE FRANCE - HONOLULU

 

S. N.

 

 

Have called anew State Department attention on your
case. You will receive direct reply from Secretary of
State. If same unsatisfactory let me know if I can do
anything for you../.

 

 

                          HENRY-HAYE


DOCUMENT 38

TELEGRAMME D’ERIC DE BISSCHOP A GASTON HENRY-HAYE

6 mars 1942

 

Télégramme Western Union

 

 

TRANSCRIPTION

 

WK VIA RCA=F HONOLULU 23 MAR 6

 

NLT FRENCH AMBASSADOR HENRY HAYE=

 

              WASHINGTONDC.

(tampon)                                                                               1942 MAR 7 AM 9 51

 

WE ARE GRATEFUL SHALL IMMEDIATELY NOTIFY YOU SEQUEL SHALL

CONTINUE UNTIL AFFAIR CLEARED UP RESPECTS=

              ERIC BISSCHOP.

 


DOCUMENT 39

NOTE DE GASTON HENRY-HAYE A YVES MERIC DE BELLEFON

12 mars 1942

 

Dactylographie

 

 

TRANSCRIPTION

 

                                                                                                12 mars 1942

 

N° 38

 

 

                                      L’AMBASSADEUR DE FRANCE AUX ETATS-UNIS A MONSIEUR
                                      MERIC DE BELLEFON, MINISTRE PLENIPOTENTIAIRE CHARGE
                                      DU CONSULAT GENERAL DE FRANCE A SAN FRANCISCO.

 

 

A. s. M. Eric de Bisschop.

 

                       Par votre communication N° 33 du 28
de ce mois, vous avez bien voulu m’adresser pour
information la copie d’une lettre écrite par M.
Eric de Bisschop à M. Thiollier, dans laquelle
notre ancien Agent consulaire à Honolulu demandait
que l’indemnité mensuelle de 50 dollars qui lui
était allouée l’an dernier lui soit continuée.

                       J’ai l’honneur de vous faire savoir
qu’il convient de continuer à opérer ce versement
jusqu’à nouvel ordre ; j’ai d’ailleurs averti le
Département d’Etat de cette décision./.

 

 

 

(pas de signature)

 

 

 

 

JB/YF


DOCUMENT 40

LETTRE D’YVES MERIC DE BELLEFON A GASTON HENRY-HAYE

16 mars 1942

 

Dactylographie

 

 

TRANSCRIPTION

 

 

Consulat Général de France

A San Francisco                                                                     San Francisco, le 16 mars 1942.

N° 45

 

 

 

 

M. YVES MERIC DE BELLEFON, MINISTRE
PLENIPOTENTIAIRE CHARGE DU CONSULAT GENERAL DE
FRANCE A SAN FRANCISCO,

A SON EXCELLENCE MONSIEUR GASTON HENRY-
HAYE, AMBASSADEUR DE FRANCE A WASHINGTON.

 

 

 

A. s. Indemnité de
M. de Bisschop.

Par Sa lettre N° 38 du 12 de ce mois,
Votre Excellence a bien voulu me faire savoir qu’il
convenait de continuer à verser à M. Eric de
Bisschop l’indemnité allouée à celui-ci en 1941.

Je crois devoir signaler que ce poste
n’a reçu du Département que l’autorisation de
remettre exceptionnellement à notre Agent Consu-
laire à Honolulu une indemnité de cent cinquante
dollars à titre de compensation pour insuffisance
de recettes pendant l’exercice 1941, et ne lui a
jamais versé d’indemnité mensuelle.

 

(FEUILLET 2)

 

Pour le cas où un nouveau crédit – mensuel
celui-ci – aurait été prévu en faveur de notre
ancien Agent Consulaire sur l’exercice 1942, je
serais reconnaissant à Votre Excellence de m’in-
diquer le chapitre du budget sur lequel la chan-
cellerie de mon poste est autorisée à effectuer
la dépense en question./.

 

(Signature manuscrite)                                                                                Bellefon


DOCUMENT 41

LETTRE DE GASTON HENRY-HAYE A SUMNER WELLES

28 mars 1942

 

Dactylographie

 

 

TRANSCRIPTION

 

 

                                                                                                                                 28 mars 1942

 

 

 

MON CHER SECRETAIRE D’ETAT,

J’AI L’HONNEUR DE VOUS FAIRE
SUIVRE CI-JOINT UNE LETTRE QUI VOUS EST ADRESSEE, SOUS
MON COUVERT, PAR MADAME DE BISSCHOP, FEMME DE NOTRE EX-
AGENT CONSULAIRE A HONOLULU.

SI LES CONSIDERATIONS PRE-
SENTEES PAR MADAME DE BISSCHOP ONT PU PROVOQUER UN
NOUVEL EXAMEN DE LA SITUATION DE SON MARI, QUI A ETE
DESIGNE PERSONNELLEMENT PAR LE MARECHAL PETAIN AU POSTE
QU’IL A OCCUPE AUX ILES HAWAI, JE VOUS SERAIS TRES RECON-
NAISSANT DE TOUTE INFORMATION QUE VOUS POURRIEZ ME DON-
NER A CE PROPOS. MONSIEUR DE BISSCHOP SE PLAINT, DANS
LA LETTRE QUI ACCOMPAGNAIT CELLE DE SA FEMME, D’AVOIR
ETE L’OBJET D’APPRECIATIONS TENDANCIEUSES FORMULEES PAR
UN DE SES PREDECESSEURS ET IL DECLARE QUE LES AUTORITES
LOCALES ONT ETE AUSSI SURPRISES QUE LUI-MÊME DE LA
DECISION QUI L’A FRAPPE ET QUI PARAÎT L’AFFECTER CONSI-
DERABLEMENT./.

AVEC LES ASSURANCES RENOU-
VELEES DE MA HAUTE CONSIDERAITION, CROYEZ, MON CHER
SECRETAIRE D’ETAT, A MES SENTIMENTS BIEN DEVOUES.

 

                                                                       L’AMBASSADEUR DE FRANCE

 

SON EXCELLENCE

              L’HONORABLE SUMNER WELLES

                          SECRETAIRE D’ETAT DES ETATS-UNIS P. I.

                                      WASHINGTON, D.C.

 

                                                                                                G. HENRY-HAYE


DOCUMENT 42

NOTE DE GASTON HENRY-HAYE A YVES MERIC DE BELLEFON

31 mars 1942

 

Dactylographie

 

 

TRANSCRIPTION

31 mars 1942

 

40

 

 

L’AMBASSADEUR DE FRANCE AUX ETATS-UNIS
A MONSIEUR MERIC DE BELLEFON, MINISTRE PLENIPOTEN-
TIAIRE CHARGE DU CONSULAT GENERAL DE FRANCE A
SAN FRANCISCO.

 

 

M. Eric de BISSCHOP.

 

Par ma lettre N° 38, du 12 de ce mois, j’ai eu
l’honneur de vous faire savoir qu’il convenait de
continuer à verser à M. Eric de BISSCHOP, l’indemnité
mensuelle de $50 qui lui était allouée l’an dernier.

Pour permettre à votre chancellerie d’effectuer
ce versement, j’ai décidé de vous envoyer chaque mois
un chèque de $50 dont il vous appartiendra de
remettre le montant à notre ancien agent consulaire
à Honolulu.

Vous voudrez bien trouver ci-joint un chèque
de $50 à votre ordre représentant l’allocation du
mois de mars./.

 

 

 

(non signée)


DOCUMENT 43

LETTRE DE GASTON HENRY-HAYE A ERIC DE BISSCHOP

3 avril 1942

 

Dactylographie

 

 

TRANSCRIPTION
                                                                                                                      3 Avril, 1942.

 

 

CHER MONSIEUR DE BISSCHOP,

                                     J’AI REMIS PERSONNELLEMENT ENTRE LES
MAINS DE MR. SUMNER WELLES LA LETTRE QUI LUI ETAIT ADRESSEE PAR
MADAME DE BISSCHOP ET J’AI VIVEMENT INSISTE AUPRES DU SECRETAIRE
D’ETAT PAR INTERIM POUR QU’IL VEUILLE BIEN PRESCRIRE UNE NOU-
VELLE ENQUETE SUR LES CAUSES QUI ONT MOTIVE LA MESURE DONT VOUS
AVEZ ETE L’OBJET. J’AI AJOUTE QUE JE SERAIS TRES HEUREUX QU’ELLE
SOIT RAPPORTEE.

                                     J’AI DONNE DES INSTRUCTIONS A MONSIEUR
DE BELLEFON POUR QU’IL VOUS FASSE PARVENIR LES $50 MENSUELS QUI
VOUS ETAIENT ALLOUES. J’AI EN EFFET DECIDE DE LES FAIRE PRENDRE
A CHARGE PAR L’AMBASSADE.

                                     VEUILLEZ CROIRE, CHER MONSIEUR
DE BISSCHOP, A MES SENTIMENTS LES MEILLEURS./.

 

L’AMBASSADEUR DE FRANCE


DOCUMENT 44

NOTE D’YVES MERIC DE BELLEFON A GASTON HENRY-HAYE

8 avril 1942

 

Dactylographie

 

 

TRANSCRIPTION
                                                             (manuscrit) M. Bau ??????

 

Consulat Général de France

A San Francisco

                                                                                     San Francisco, le 8 Avril 1942

 

 

 

_____

No 62

_____

 

Ambassade de France

Aux Etats-Unis

APR 13 1942

M. YVES MERIC DE BELLEFON, MINISTRE
PLENIPOTENTIAIRE, CHARGE DU CONSULAT GENERAL DE
FRANCE A SAN FRANCISCO,

A SON EXCELLENCE MONSIEUR GASDTON HENRY-
HAYE, AMBASSADEUR DE France AUX Etats-Unis, A
WASHINGTON ;

 

 

?/s.- M. Eric de BISSCHOP.

 

 

 

Par sa lettre No 49 du 31 Mars dernier,
Votre Excellence a bien voulu me faire savoir
qu’Elle avait décidé de m’envoyer chaque mois une
somme de $50, destinée à M. de Bisschop, et Elle m’a
fait parvenir le chèque correspondant à l’indemnité
du mois de Mars.

Je n’ai pas manqué de transmette immé-
diatement cette somme à l’intéressé, en un
« cashier’s check ».

L’Ambassade trouvera, sous ce pli, le
copie de la lettre que j’ai adressée à cette occa-
sion à notre ancien Agent Consulaire./.

 

 

 

(signature manuscrite)                                              Bellefon

 


DOCUMENT 45

NOTE D’YVES MERIC DE BELLEFON A ERIC DE BISSCHOP

8 avril 1942

 

Dactylographie

 

 

TRANSCRIPTION
                                                                                                                      « Par Avion »

                                                                                                                      _ _ _ _ _ _ _ _

Consulat Général de France

A San Francisco

                                                                                              San Francisco, le 8 Avril 1942

 

 

Monsieur Eric de BISSCHOP,
158 Dowsett Avenue,

Honolulu, T.H.

 

 

Monsieur,

En réponse à la lettre par laquelle j’avais trans-
mis à notre Ambassadeur à Washington la demande que vous
aviez faite à M. Thiollier, le 20 Février dernier, E. Henry-
Haye vient de m’envoyer un chèque de $50, destiné à permettre
à ma Chancellerie de reprendre le versement de votre indemnité.
En me faisant remarquer que cette somme représente l’alloca-
tion du mois de Mars, notre Ambassadeur ajoute qu’il pense en
continuer, chaque mois, le versement. Je ne manquerai pas, de
mon côté, d’assurer la transmission immédiate, par voie
aérienne.

Toutefois, il serait plus facile pour ma Chancelle-
rie d’endosser simplement à votre ordre les chèques de l’Am-
bassade. Voulez-vous donc me faire savoir s’il vous est
possible de les toucher à Honolulu sans trop de difficultés ?

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma
considération distinguée.

 

 

 

                                   (Signé)                        BELLEFON.

 


DOCUMENT 46

NOTE DE SUMNER WELLES A GASTON HENRY-HAYE

23 avril 1942

 

Dactylographie

 

 

TRANSCRIPTION

 

(tampon)

Ambassade de France

APR 24 1942

 

                                                                       DEPARTMENT OF STATE

                                                                                  WASHINGTON

 

 

                                                                                  April 23. 1942

 

 

Excellency

:

I have the honor to refer to your note of March 28,
1942 concerning the revocation on December 13, 1941 of
the exequatur granted to Mr. Eric de Bisschop as Consular
Agent of France at Honolulu, Hawaii.

Mr. De Bisschop’s case has been reviewed in the
light of your note of March 28, 1942, and the Department
regrets that it is unable to reverse its decision which
revoked official recognition of Mr. de Bisschop as
Consular Agent of France in the Territory of Hawaii.

Accept, Excellency, the renewed assurances of my
highest consideration.

 

                   For the Secretary of State :

                              Sumner Welles

 

His Excellency

 

       Gaston Henry-Haye,

 

                               Ambassador of France.


DOCUMENT 47

NOTE D’YVES MERIC DE BELLEFON A GASTON HENRY-HAYE

11 juin 1942

 

Courrier dactylographié

 

 

TRANSCRIPTION

 

Consulat Général de France
  à San Francisco

                                                                                     San Francisco, le 11 juin 1942

 

  No 98                                                                         (mention manuscrite) M. Lucet

 

(tampon)

Ambassade de France

Aux Etats-Unis

 

Enregistré le 17-6-42

 

Dossier 96

 

M. YVES MERIC DE BELLEFON, MINISTRE
PLENIPOTENTIAIRE CHARGE DU CONSULAT GENERAL DE
FRANCE A SAN FRANCISCO,

A SON EXCELLENCE MONSIEUR GASTON HENRY-
HAYE, AMBASSADEUR DE FRANCE A WASHINGTON.

 

 

J’ai l’honneur de transmettre à Votre
Excellence la lettre, ci-jointe en copie, que je
viens de recevoir de M. Eric de Bisschop. J’avoue
qu’aujourd’hui encore, j’ignore tout des incidents
auxquels il fait allusion. Je m’étonnais seule-
ment du silence qu’il avait gardé depuis le 20
avril, date de la dernière lettre que j’avais
reçue de lui et dont Vous voudrez bien trouver la
copie ci-incluse.

Je me permets de rappeler à Votre
Ambassade que la somme de $50.00 que j’avais
                                                           transmise….

 


 

FEUILLET 2



transmise à M. de Bisschop, le 8 avril, par avion,
représentait son indemnité du mois de mars./.

 

(signature manuscrite)                                              Bellefon


DOCUMENT 48

LETTRE D’ERIC DE BISSCHOP A YVES MERIC DE BELLEFON

20 avril 1942

 

Dactylographie

 

TRANSCRIPTION

                                                                                              20 avril 1942

 

Monsieur Méric de Bellefon

Consul Général de France
à San Francisco.

 

 

Monsieur le Consul Général,

Je vous remercie sincèrement de bien avoir voulu
transmettre à notre Ambassade la demande que j’avais faite à
Monsieur Thiollier, concernant l’indemnité mensuelle de 50
dollars, qui m’avait été allouée pour insuffisance de recettes.

Comme vous le savez sans doute, Monsieur Henry-Haye
a bien voulu, avec moi, s’étonner de l’incompréhensible mesure
prise contre moi – et j’ai tout lieu d’espérer que le Départe-
ment d’Etat, après enquête, devra reconnaître combien sa bonne
foi fut surprise.

Je vous suis reconnaissant de me faire parvenir
cette petite somme par voie aérienne. En réponse à votre
suggestion d’envoyer, pour simplification, les chèques mensuels
de l’Ambassade, simplement endossés par vous à mon ordre, je ne
vois, a priori, aucune difficulté de la part des banques.
Cependant, je crains fort que certaines autorités locales qui,
peut-être, croiraient devoir considérer avec suspicion tout
Français de France, ne s’étonnent de voir un Agent Consulaire,
rejeté par le Gouvernement Américain, toujours recevoir régu-
lièrement des chèques de son Ambassade… Certaines influences
« alliées » pourraient très bien se servir de ceci, pour faire
                                                             croire…

 

(FEUILLET 2)


croire à une activité secrète… donc coupable de ma part !!!
Je suis de tout cœur avec vous, Monsieur le
Consul Général, dans les actuelles circonstances, si délicates
que vous devez vivre. Ma Foi reste entière : je sais que
toute décision, prise par le Maréchal, quelle que soit son
apparence… ou celle qu’on lui donne, ne sera toujours
prise qu’en vue d’un seul et même but : garder à notre France
sa glorieuse destinée.

Croyez, Monsieur le Consul Général, en mon
respect, et je me permets de vous redire que vous pouvez
compter sur mon entier dévouement.

 

                                   (Signé) E. de Bisschop.


DOCUMENT 49

LETTRE D’ERIC DE BISSCHOP A YVES MERIC DE BELLEFON

29 mai 1942

 

Dactylographie

 

TRANSCRIPTION

                                                                           Honolulu, le 29 mai 1942

 

Monsieur de Bellefon
Consul Général de France
à San Francisco

 

 

Monsieur le Consul Général,

Je me permets de vous signaler que, depuis votre
premier envoi de Mars, je n’ai reçu aucune nouvelle mensua-
lité.

Je profite de cette lettre pour vous informer que ma
situation ici de « personna non grata » est enfin éclaircie.
« Personna non grata » est , d’ailleurs, une expression bien
faible, si j’en juge par l’énormité des crimes dont j’étais
accusé… les Autorités des Etats-Unis en auraient-elles
cru la dizième partie, que je serais depuis de longs mois
passé devant le peloton d’exécution.

Je ne regrette, aujourd’hui ni mes jours de détention
et différentes « vexations » en dépendant, ni même l’annonce
officielle de mes crimes, puisque ceci me permit de remonter
la route qui conduit à la source empoisonnée. Un défenseur
de la France du Maréchal, Monsieur le Consul Général, doit
aujourd’hui s’attendre aux plus viles attaques et, peut-
être, passer un jour.. par où je viens de passer.

J’ai adressé à Monsieur notre Ambassadeur un résumé
de mes dernières « aventures », résumé que j’avais tenu à

 

FEUILLET 2


soumettre, au préalable, au Bureau de la Military Intelli-
gence, qui avait conduit l’enquête.

Mon cas aura, du moins, ou l’énorme avantage de dé-
montrer aux Autorités Américaines, combien ceux qui posent
en ennemis farouches du Maréchal méritent de méfiance
(pour dire le moins).

Croyez, Monsieur le Consul Général, en l’expression
de mes sentiments les plus distingués et les plus dévoués.

 

 

                                                           (Signé) E. de Bisschop.


DOCUMENT 50

BORDEREAU DE GASTON HENRY-HAYE A YVES MERIC DE BELLEFON

8 juillet 1942

 

Courrier dactylographié

 

 

TRANSCRIPTION


                                                                                                          8 juillet 1942

 

 

 

L’AMBASSADEUR DE FRANCE AUX ETATS-UNIS

 

A MONSIEUR DE BELLEFON, MINISTRE PLENIPOTENTIAIRE

CHARGE DU CONSULAT GENERAL DE FRANCE A SAN FRANCISCO.

 

 

 

2 copies du formulaire exigé                         Formulaire destiné à l’enre-  
par le « Foreign Agents Regis-          1          gistrement de M. Eric de       
tration Act of 1938, as Amend-                      Bisschop.
ed ».                                                              

                                                                                   Pour transmission à
                                                                       l’intéressé./.   

 

 


Suite                                                     Retour à la page Corpus                                            Retour à l'accueil